Recette du pot au feu de mémé Pompom.

Avez-vous comme moi le souvenir des effluves d’un pot au feu mijotant toute la matinée sur la gazinière et prédisant un repas réchauffant et réconfortant ? C’est un de mes plats préférés, le plat d’hiver par excellence, le couscous de la cuisine traditionnelle française ! Comme lui, le pot au feu peut se cuisiner avec les moyens du bord ou avec de meilleurs morceaux. Parfois, ma mémé le faisait avec des plats de côtes de boeuf, et là je ne mangeais que les légumes car je trouvais la viande filandreuse. Mais quand elle faisait son pot au feu « royal » c’était une autre histoire. On se battait tous pour les meilleurs morceaux, l’os à moelle et le jarret de veau ne faisaient pas long feu.

Le pot au feu, c’était pour le déjeuner, et au dîner, nous dégustions les restes de pot au feu. Et là, l’imagination n’avait pas de fin. Mémé Pompom nous le servait froid avec une vinaigrette ou encore transformé en boulettes frites accompagnées d’une bonne salade. Le bouillon était également utilisé agrémenté d’un peu d’orge perlée pour la soupe du soir.

En ce début d’hiver je vous propose donc de partager avec vous la meilleure recette de pot au feu de ma grand-mère, avec trois viandes différentes, beaucoup de légumes et une cuisson longue qui parfumera votre cuisine d’un soupçon de bonheur nostalgique.

Vous trouverez la fiche recette à la fin de l’article. Je vous souhaite bonne cuisine et bon appétit !

Recette du gratin de pommes de terre aux cèpes de Jacqueline.

Bienvenue à tous dans ce rendez-vous de partage hebdomadaire. Aujourd’hui, c’est la recette de Jacqueline que j’ai testée et que je publie. Celle-ci nous a appelées lundi lors d’une émission sur le thème des gratins et nous a surprises avec un gratin de pommes de terre aux cèpes et à la béchamel. Je fais moi-même des gratins à la béchamel, mais je n’avais encore jamais goûté des pommes de terre gratinées avec cette sauce.

Mais avant de vous parler de la recette, j’aimerais dire merci à toutes les personnes qui appellent et me confient avec gentillesse le droit de publier leurs recettes. Je tiens moi-même beaucoup de choses de mes mémés, et c’est la raison de vivre initiale de ce site, et aujourd’hui, avec l’émission radio à laquelle je participe le lundi, j’ai chaque semaine une nouvelle grand-mère qui entre dans mon livre de cuisine et ça me fait trop plaisir !

Je reviens à cette recette, elle est très simple à réaliser et s’accordera parfaitement à une bonne daube de boeuf ou même en plat principal si vous l’accompagnez d’une belle salade verte.

Vous trouverez la fiche recette à la fin de l’article. Je vous souhaite bonne cuisine et bon appétit !