Recette de la pâte à tarte salée pour les débutants

Ce site de recettes de cuisine a vu le jour au moment où j’ai ressorti toutes les vielles recettes de cuisine archivées de ma mémé. L’idée était de transmettre un patrimoine familiale bien au-delà des membres qui en étaient destinataires.

Aujourd’hui le confinement auquel nous sommes tous contraints me donne envie d’ajouter un étage à cette transmission en partageant non pas une recette de grand-mère mais une de mes recettes. En effet, un de mes enfants, Adrien, étudie loin de la maison, à Clermont-Ferrand et s’est donc vu confiné loin de nous. Il y a quelques jours, il m’a téléphoné pour me demander de lui donner ma recette de la pâte à tarte salée. C’était très compliqué de lui expliquer ma façon de faire sans la lui montrer ! Non pas que la recette en elle-même soit difficile, mais elle nécessite un tour de main difficile à expliquer oralement.

J’ai donc fait cette pâte en prenant des photos à chaque étape et je vous propose une visite en images de cette recette.

Comme d’habitude, vous trouverez la fiche recette à la fin de l’article avec les ingrédients et leurs proportions. Je vous souhaite bonne cuisine et bon appétit !

Etape 1 : disposez farine, sel et beurre coupé en dés dans un saladier

Etape 2 : sablez la pâte. Pour cela, commencez par écraser le beurre entre le pouce et l’index de chaque main puis entre les paumes de deux mains jusqu’à ce que le mélange ressemble à du sable comme illustré ci-dessous.

Etape 3 : Faites un puits et cassez l’œuf au centre. Du bout des doigts mélangez l’œuf tout en incorporant la farine pour former une boule. Attention à ne pas trop pétrir !

Etape 4 : étalez la pâte sur un papier sulfurisé en farinant le papier et la pâte. Si au fur et à mesure que vous étalez la pâte, celle-ci colle au rouleau ou au papier, n’hésitez pas à rajouter un peu de farine. Pour étaler en un joli rond, mettez votre rouleau au milieu de la boule à l’horizontale en essayant de toujours garder l’extrémité gauche du rouleau au centre et en remontant l’extrémité droite du rouleau vers le haut sur un quart de tour, puis faites tourner la pâte d’un quart de tour dans l’autre sens (vers vous) et renouvelez jusqu’à obtenir un joli disque de pâte.

Etape 5 – foncez votre moule avec la pâte sur le papier sulfurisé. Découpez l’excédent de papier autour du moule et faites bien adhérer sur les bordures avant de découper tout le tour pour avoir un rebord joliment égalisé. Après cela, il est inutile de percer à la fourchette comme vous l’avez peut-être appris. Garnissez avec les ingrédients de votre choix. Dans la recette donnée il s’agit d’une quiche mais vous pouvez tout aussi bien faire une tarte salée sans appareil à quiche. Une bonne tarte à la tomate par exemple. Dans cet article, je vous propose la quiche aux poireaux, voici en images les étapes pour la garnir :

Recettes du ragoût hongrois et du goulash de Rita

De retour de Hongrie, où j’ai fait un déplacement professionnel, je suis très heureuse de partager avec vous une leçon de cuisine très sympa que j’ai prise avec mon amie Rita.

Celle-ci est hongroise et, mon déplacement incluant le week-end, elle m’a invitée à partager son dimanche en famille. A cette occasion, elle m’a montrée comment réaliser un ragoût à la hongroise, en m’expliquant que cette recette avait la même base que le goulash.

C’était vraiment trop chouette et j’ai fait une vidéo que vous pourrez visionner sur mon instagram (la_cuisine_de_mes_memes) en story à la une. On s’est donc mises en cuisine et j’ai réalisé la recette avec elle. Son fils de onze ans nous a également aidées, il faut dire que les enfants hongrois sont beaucoup plus autonomes que les notres, par exemple Mattew est capable de faire la soupe pendant que sa maman est encore au travail !

Je vous explique donc la différence entre le ragoût et le goulash. Pour un ragoût, vous n’aurez besoin que de viandes, d’oignons et de paprika, alors que pour le goulash, vous rajouterez les légumes suivants : carotte, céleri, navet et chou-rave.

Concernant l’accompagnement, les hongrois mangent ce ragoût avec du pain blanc ou des pommes de terre cuites à l’eau additionnée de cumin. Je n’avais jamais pensé à faire cela et je dois dire que ça donne un super goût à la pomme de terre.

J’ai réalisé cette recette le lendemain de mon retour. N’ayant pas de poulet, j’ai utilisé du porc. Je dois dire que j’avais un peu peur que mes enfants n’apprécient pas le goût fort prononcé du paprika, mais ils se sont régalés, me réclamant de rajouter plusieurs fois de la sauce sur leurs pommes de terre.

Vous trouverez les deux fiches recettes (ragoût et goulash) à la fin de l’article. Je vous souhaite bonne cuisine et bon appétit !

https://www.instagram.com/?hl=fr

Velouté de châtaignes aux noix de saint-Jacques

Je poursuis aujourd’hui ma série de recettes autour de la châtaigne avec la recette de Noémie, auditrice de France bleu, qui nous a appelées lundi dernier pour nous proposer sa version du velouté de châtaignes aux noix de Saint-Jacques.

Je l’ai préparé et goûté au déjeuner et j’ai eu vraiment l’impression de manger au restaurant. C’était fin, plein de saveurs, un régal !

Comme j’aime bien apporter ma touche personnelle, j’ai ajouté à cette recette, des petits croûtons de pain à la châtaigne et quelques noisettes torréfiées et concassées, mais si vous avez d’autres ingrédients à disposition, faites jouer votre imagination, on peut utiliser un autre pain ou un autre fruit sec sans problème.

Je vous précise que dans la recette originale, il faut des châtaignes fraîches, mais, honnêtement, je l’ai faite avec des châtaignes en bocal et c’était très bon et beaucoup plus rapide. D’ailleurs, Merci à L’abeille Rit du Chat Teigneux qui m’a offert un bocal de pélegrines délicieuses qui ont servi à cette recette.

Vous trouverez la recette à la fin de l’article. Je vous souhaite bonne cuisine et bon appétit !

Les bonbons au butternut de Jean

Aujourd’hui, c’est la publication de la recette auditeur de Toqués de France Bleu Gard Lozère. Lundi, le thème de cuisine était « faire soi-même ses sucreries pour halloween ». J’espère que vous avez apprécié les recettes de ma maman que j’ai données dans l’article précédent !

Pendant l’émission de lundi c’est donc la recette de Jean que j’ai choisi pour mon site. D’abord parce-que c’est une personne qui avait l’air d’être très sympathique et qui parlait avec un phrasé tellement poétique, mais également parce-qu’il nous a proposés une recette très originale, les bonbons au butternut, sirop d’érable et noix de pécan.

J’ai pris la liberté d’utiliser du miel à la place du sirop d’érable pour les bonbons que je vous propose en photo, mais je pense que c’est une erreur. En effet, le miel n’a pas permis aux brisures de noix d’adhérer parfaitement aux cubse de buttenut et, du coup, la croûte n’était pas parfaitement recouvrante. Aussi je vous conseille de suivre la recette à la lettre pour obtenir des bonbons délicieux, bien nappés et croquants.

Comme d’habitude vous trouverez la fiche recette à la fin de l’article. Je vous souhaite bonne cuisine et bon appétit !

L’huile d’olive dans la pâtisserie : recette du gâteau aux pommes d’Annie.

J’ai aujourd’hui un gâteau délicieux à partager avec vous. Je crois que c’est la meilleure recette partagée par un auditeur de France Bleu Gard Lozère depuis le début de l’année.

En effet, lundi dernier, nous avons abordé le thème de l’huile d’olive dans la pâtisserie, et Annie nous a appelés pour nous proposer un gâteau aux pommes avec de l’huile d’olive. Je l’ai donc préparé aujourd’hui, et c’est une tuerie. En plus il est super simple à faire !

La particularité de ce gâteau, en plus de l’huile utilisée, c’est un nappage beurre-sucre-oeufs que l’on rajoute sur le gâteau en cours de cuisson et qui rajoute du moelleux.

Comme d’habitude vous trouverez la recette à la fin de l’article. Je vous souhaite bonne cuisine et bon appétit !

Recette de la quiche canadienne au saumon de Laurence.

Et voici la deuxième recette des auditeurs des Toqués du lundi, la quiche canadienne au saumon. Cette quiche, très riche, se mangera de préférence en plat principal accompagnée d’une bonne salade de saison.

Dans cette recette, Laurence propose d’utiliser de la bisque de homard pour réaliser le flan de la quiche. Le résultat est très joli car l’appareil est de couleur rose. Je l’ai proposée à mes enfants qui se sont vraiment régalés.

Il y a quand même une petite difficulté liée à la cuisson. En effet, quand Laurence nous a présentés sa recette, nous avons mis en doute le temps de cuisson qu’elle proposait : 40 minutes nous semblait un peu long pour une quiche au poisson. Mais en fait, après 30 minutes de cuisson, j’ai dû me rendre à l’évidence, ce n’était pas suffisant. L’appareil à quiche n’était pas totalement cuit, sans doute à cause de la bisque de homard qui a rendu le tout un peu liquide. J’ai donc poursuivi la cuisson 10 minutes de plus et surtout, j’ai laissé reposer la quiche au moins 15 minutes avant de la servir.

Comme d’habitude, vous trouverez la fiche recette à la fin de l’article. Je vous souhaite bonne cuisine et bon appétit !

Recette de la quiche au haddock par Jean-Jacques.

Bonjour à tous et bienvenue pour ce petit rendez-vous de partage du mercredi!

Cette semaine de nombreux auditeurs ont appelé lors de l’émission Les Toqués de lundi sur le thème de la quiche. Deux recettes ont retenu mon attention et je commence par celle de Jean-Jacques, la quiche au haddock.

Cette recette m’a parlée car Jean-Jacques propose de remplacer, dans la quiche traditionnelle, les lardons par des dés de haddock. Pour ma part, je fais déjà cela dans la salade de lentilles mais je n’aurais pas osé le faire dans une quiche. J’ai demandé à Jean-Jacques si il m’autorisait à rajouter justement quelques lentilles dans sa préparation. Vous allez me dire « quelle drôle d’idée! ». En fait, c’est en achetant mes lentilles vertes du Puy chez un producteur de la commune de Sansac en haute-Loire que j’ai découvert la recette de la quiche aux lentilles. Je me dis donc, pourquoi ne pas mélanger les deux recettes. Eh bien, le résultat est vraiment bon !

Je vous propose donc de découvrir la fiche recette à la fin de l’article et je vous souhaite bonne cuisine et bon appétit !

Le gâteau moelleux au nougat de Maryvonne.

Eh oui, ce n’est pas une mais deux recettes que je vous donne dans cet article. En effet, lundi dernier au cours de l’émission Les Toqués sur France Bleu Gard Lozère, une auditrice nous a appelés pour nous proposer une recette de gâteau au nougat. Cela m’a donné l’idée d’un rendez-vous de partage hebdomadaire. Chaque semaine, je testerai et je publierai une recette proposée par les auditeurs de la radio le lundi. Les grand-mères échangeaient leurs recettes sur des bouts de papier, aussi, même si le support change, j’ai envie de faire la même chose !

Le petit problème, c’est qu’à la radio on n’a pas toujours le temps de donner tous les détails. Maryvonne, l’auditrice de lundi m’a donnée sa recette de façon assez sommaire : » Vous prenez de la farine, du beurre fondu, du sucre, des oeufs de la levure, du nougat et du lait… » N’ayant pas les proportions j’ai commencé par essayer une recette en utilisant une de mes recettes de gâteaux. Le résultat était très bon mais je ne pense pas que c’était celui de Maryvonne, ce gâteau ayant la texture d’un cannelé.

Je mes suis donc remise aux fourneaux et j’ai essayé une deuxième recette tout aussi bonne mais avec une texture se rapprochant davantage du muffin.

Pour finir, pour accompagner ces petits gâteaux, j’ai fait une compotée de pommes à la cardamome et au citron. le mariage est très réussi !

J’espère que Maryvonne sera contente du résultat et je lui dit merci pour sa participation.

Vous trouverez les deux recettes à la fin de l’artcile. Je vous souhaite une bonne cuisine et un bon appétit !