L’huile d’olive dans la pâtisserie : recette du gâteau aux pommes d’Annie.

J’ai aujourd’hui un gâteau délicieux à partager avec vous. Je crois que c’est la meilleure recette partagée par un auditeur de France Bleu Gard Lozère depuis le début de l’année.

En effet, lundi dernier, nous avons abordé le thème de l’huile d’olive dans la pâtisserie, et Annie nous a appelés pour nous proposer un gâteau aux pommes avec de l’huile d’olive. Je l’ai donc préparé aujourd’hui, et c’est une tuerie. En plus il est super simple à faire !

La particularité de ce gâteau, en plus de l’huile utilisée, c’est un nappage beurre-sucre-oeufs que l’on rajoute sur le gâteau en cours de cuisson et qui rajoute du moelleux.

Comme d’habitude vous trouverez la recette à la fin de l’article. Je vous souhaite bonne cuisine et bon appétit !

Petites verrines de crème à la figue.

Quand j’étais gamine, je ne comprenais pas qu’on puisse aimer ce fruit. Je me souviens que mon père adorait ça et je me disais que la figue était un fruit de grands ! Je n’avais pas totalement tort car aujourd’hui je l’aime et j’aime surtout la cuisiner. Quand arrive la saison, je fais des confitures, des tartes …

Parmi toutes les possibilités qu’offre la figue, une de mes préférées est de la préparer en crème. Cela donne un dessert très léger que je vous invite à réaliser pour des convives adultes car il est très peu sucré et a très peu de chance de séduire les enfants !

Vous trouverez la recette à la fin de l’article. Je vous souhaite bonne cuisine et bon appétit !

Les premières fraises de l’année!

Pour moi et mes sœurs, les premières fraises de l’année étaient un moment magique! Nous ne mangions que des fruits et légumes de saison et quand arrivait le printemps, c’était un bonheur de manger autre chose que des pommes. Les fraises, c’étaient nos bonbons et nous mangions souvent nos premières de l’année chez mémé Cocotte. Il était évidemment hors de question pour elle de les transformer en tarte ou gâteau, non les premières fraises se dégustaient simplement avec un peu de sucre. Même la chantilly était interdite.
La seule fioriture que mémé acceptait était de faire quelques tuiles aux amandes! Nous avions également un rituel, valable pour tous les légumes et fruits de printemps et d’été. Il consistait à faire un vœu à chaque première dégustation de l’année, sans doute une façon de respecter la nature. Ce rituel, je le perpétue avec mes enfants et ils l’adorent!