Le pain d’aubergines farci à la viande

J’adore les légumes d’été et en particulier l’aubergine. L’été je fais souvent des aubergines frites que nous mangeons froides avec une sauce tomate.

L’été dernier, à la suite d »un repas de grillades d’agneau et de boeuf que j’avais accompagné de ces fameuses aubergines, je me suis retrouvée avec des restes. Chez mes mémés, les restes de viandes et de lègumes finissaient la plupart du temps hachés et poelés en croquettes. J’ai essayé de faire la même chose mais au lieu de hacher ensemble la viande et les légumes, je n’ai pris que la viande que j’ai épicée et avec laquelle j’ai farci ce qui me restait d’aubergines frites. On s’est vraiment régalé et j’ai donc écrit la recette.

Dans la fiche que vous trouverez en fin d’article, je vous propose d’utiliser un mélange de boeuf et de veau, mais selon vos gôuts, vous pouvez utiliser d’autres viandes. L’agneau se marie par exemple très bien avec l’aubergine. Pour finir, si vous avez des restes de viandes, n’hésitez pas à les utiliser, c’est encore meilleur !

Les légumes farcis de mémé Pompom

J’adore la cuisine d’été ! Tous ces bons légumes que l’on peut enfin acheter directement chez leurs producteurs ou encore cueillir dans son jardin. J’ai choisi de commencer cette saison en partageant avec vous ma recette préférée de légumes, les légumes farcis!

Pour commencer, cette recette nécessite des tomates bien mûres car le secret de sa réussite réside dans la quantité de jus qu’elles rendront et qui fera cuire les autres légumes.

Deuxième règle à respecter pour cette recette, surtout ne mettez pas de riz au fond du plat. Si vous le faites, il va absorber le bon jus. Mettez juste un peu de riz dans chaque tomate si vous aimez vraiment cette association. Ma mémé n’en mettez jamais, par contre, quand on avait mangé tous les légumes, elle récupérait le jus et en faisait un riz au gras, c’était délicieux. Elle faisait simplement cuire du riz à la créole, auquel elle mélangeait le jus récupéré.

Dernière régle, ne mettez pas de bouillon! Pourquoi masquer le goût de bons légumes avec un cube de bouillon industriel?

Comme d’habitude, je vous donne la recette à la fin de l’article et je vous souhaite un bon appétit!

Artichauts à la barigoule : la recette authentique de mémé Pompom

Artichauts à la barigoule accompagnés de pommes de terre

Les artichauts à la barigoule, c’est une de ces recettes de printemps que, petite, j’attendais avec autant d’impatience que les fraises ou les asperges. Le truc en plus que rajoutait ma mémé, c’était des pommes de terre nouvelles qui en cuisant avec les artichauts prenaient un goût inimitable. C’était aussi, il faut bien l’avouer, une façon de nourrir la famille avec un peu plus de consistance!

A cette époque, il n’était pas rare pour les hommes de cumuler deux emplois, un à l’usine et un autre à entretenir des jardins ou encore réaliser des travaux de bricolage. Les gens ne se souciaient pas de prendre du poids mais plutôt d’emmagasiner assez d’énergie pour travailler 12 heures par jour.

Evidemment je n’ai aucune nostalgie de ces conditions de vie qui n’étaient pas très épanouissantes pour les femmes qui, elles, restaient à la maison et faisaient tourner l’intendance avec des moyens souvent insuffisants. Par contre, l’intelligence pratique avec laquelle mes mémés réalisaient cet exploit m’a toujours épatée. On ne gâchait rien et on recyclait un repas du dimanche jusqu’au mercredi, une fois en soupe, une fois en boulette, une autre fois en gratin…

C’est cet art de vivre et par conséquent de consommer que j’essaie de partager avec mes articles !