Recette des madeleines à la brandade de Nîmes.

Je ne résiste pas à l’envie de rester en été et vous propose, ce dimanche, une recette toute simple mais délicieuse, les madeleines à la brandade de Nîmes.

Cette petite douceur est idéale pour les apéros entre amis et mettra un peu de soleil dans vos repas de début d’automne.

Pour cette recette, je pourrais mélanger ma brandade avec ma pâte pour faire mes madeleines, mais je préfère insérer la brandade au milieu pour la retrouver bien fondante quand je les déguste.

Pour un visuel un peu plus surprenant, vous pouvez aussi réaliser un colorant alimentaire à base de basilic et teinter avec vos madeleines en vert. !

Vous trouverez la fiche recette à la fin de l’article. Je vous souhaite bonne cuisine et bon appétit !

Le butternut façon bruschetta d’Agnès.

Un dernier article sur les courges pour vous partager la recette de Agnès, auditrice de France Bleu Gard Lozère. Celle-ci nous a appelées lundi dernier pendant l’émission spéciale potimarron pour nous donner sa recette de butternut à la façon de bruschetta.

Rien qu’en entendant Agnès expliquer ce plat, j’ai eu l’eau à la bouche. Je l’ai donc rapidement testé et c’est super bon !

Vous trouverez la fiche recette à la fin de l’article. Je vous souhaite bonne cuisine et bon appétit !

Soupe de potimarron aux brisures de chataîgnes

Avouez qu’on ne peut pas faire une série d’articles sur le potimarron sans parler de la soupe ! C’est pour moi un des premiers plats annonciateurs de l’automne.

Ce plat, je voulais lui donner un côté un peu plus moderne, mais, après reflexion, je ne me voyais pas modifier une recette aussi bonne. J’ai donc décidé de travailler la présentation. Vous connaissez peut-être le clam chowder. C’est un plat emblématique de la ville de San Francisco. Il s’agit d’une soupe de palourdes très crémeuse. Vous allez vous demander pour quelle raison je parle de ce plat si éloigné de la soupe de potimarron. Eh bien simplement parce-qu’il est servi dans une boule de pain de campagne ou de seigle. J’ai donc décidé de tenter le coup. Je dois dire que je doutais de cette présentation. Comment une soupe peut-elle tenir dans du pain sans fuir??

J’ai donc commandé des petites boules de pain de campagne à mon boulanger qui les a faites cuire un peu plus que pour une utilisation normale.

J’ai commencé par faire ma soupe de potimarron pour laquelle vous trouverez la fiche recette à la fin de l’article. Une fois la soupe moulinée, j’ai mis des tranches de poitrine fumée entre deux feuilles de papier sulfurisé et deux plaques dans un four à 200° pendant environ un quart d’heure. Ah j’oubliais, sur la plaque de dessus, j’ai mis à griller des petits croûtons de pain faits avec l’intérieur des boules de pain que je venais de creuser.

Une fois tout cuit, il suffit de passer au dressage en versant quelques louches de soupe dans le pain, un peu de crème liquide, de parmesan et quelques brisures de chataîgnes cuites à l’eau. Je dispose par dessus une ou deux tranches de poitrine en chips et le tour est joué.

Une petite précision concernant l’épaisseur de la soupe. Je pensais à tort qu’il fallait la faire un peu épaisse pour éviter qu’elle fuit du pain, mais en fait le pain absorbe rapidement le liquide et la soupe devient vite trop épaisse. Aussi faite une soupe normale sans en exagérer l’épaisseur.

Vous trouverez tous les détails de la recette à la fin de l’article. Je vous souhaite bonne cuisine et bon appétit !

Gâteaux moelleux au potimarron coeur fondant chataîgne.

Lors de ma dernière émission de radio, le thème était le potimarron. Quelle bonne idée cette chronique ! Elle m’a faite retourner dans les saveurs sucrées de mon enfance. Ceux qui me suivent depuis le début connaissent mon affection pour les moments passés en compagnie de mes mémés et savent que le jardin était une institution dans la famille. Pour moi, petite, le jardin d’automne était mon préféré car j’aimais voir toutes ces courges l’envahir et le colorer. Par contre, il fallait beaucoup d’imagination à mes mémés pour passer tous ces légumes dans la cuisine sans que l’on ai l’impression de toujours manger la même chose. Je mes souviens en particulier d’un gâteau de mémé Cocotte à base de citrouille que je trouvais trop bon. Pour ma recette de moelleux, j’ai donc gardé le mémé appareil avec les mêmes proportions. J’ai juste remplacé la citrouille par le potimarron et ajouté une touche de gourmandise avec la confiture de châtaignes.

Il y a une autre raison pour laquelle j’aime beaucoup le potimarron : ce légume n’est exigeant en rien, ni quand on le cultive, ni quand on le cuisine. Attention toutefois à ne pas vous lancer dans la découpe d’un potimarron sans l’avoir ébouillanté. En effet, c’est une des courges les plus difficiles à découper, alors pourquoi risquer un accident alors que vous pouvez faire autrement ! Vous verrez que passé 2 ou 3 minutes dans l’eau frémissante, il se découpera très facilement.

Revenons à ma recette. Au visuel, sa couleur orange sera parfaite si, comme moi, vous commencez à réfléchir aux gâteaux que vous distribuerez pour Halloween. En plus d’être beau ce gâteau est idéal pour faire manger des légumes aux enfants sans même qu’ils ne s’en rendent compte !

Comme d’habitude, vous trouverez la fiche recette à la fin de l’article. Je vous souhaite bonne cuisine et bon appétit !

Ravioles de potimarron sauce parmesan chataîgnes

Je vous propose aujourd’hui de démarrer l’automne en cuisinant le potimarron ! J’ai eu envie de marier deux choses que j’aime énormément, le potimarron et le ravioli.

J’ai trouvé l’inspiration dans la soupe de potimarron que je déguste habituellement avec des chataîgnes. Les ingrédients sont donc presque les même mais travaillés différement.

La seule chose qui peut sembler compliquée est la réalisation de ravioles, mais lancez-vous et vous verrez que c’est très accessible. N’hésitez pas en faisant votre pâte à rajouter un peu de farine si elle vous semble difficile à travailler.

Vous trouverez la recette à la fin de l’article. Je vous souhaite bonne cuisine et bon appétit !

Recette de la quiche canadienne au saumon de Laurence.

Et voici la deuxième recette des auditeurs des Toqués du lundi, la quiche canadienne au saumon. Cette quiche, très riche, se mangera de préférence en plat principal accompagnée d’une bonne salade de saison.

Dans cette recette, Laurence propose d’utiliser de la bisque de homard pour réaliser le flan de la quiche. Le résultat est très joli car l’appareil est de couleur rose. Je l’ai proposée à mes enfants qui se sont vraiment régalés.

Il y a quand même une petite difficulté liée à la cuisson. En effet, quand Laurence nous a présentés sa recette, nous avons mis en doute le temps de cuisson qu’elle proposait : 40 minutes nous semblait un peu long pour une quiche au poisson. Mais en fait, après 30 minutes de cuisson, j’ai dû me rendre à l’évidence, ce n’était pas suffisant. L’appareil à quiche n’était pas totalement cuit, sans doute à cause de la bisque de homard qui a rendu le tout un peu liquide. J’ai donc poursuivi la cuisson 10 minutes de plus et surtout, j’ai laissé reposer la quiche au moins 15 minutes avant de la servir.

Comme d’habitude, vous trouverez la fiche recette à la fin de l’article. Je vous souhaite bonne cuisine et bon appétit !

Recette de la quiche au haddock par Jean-Jacques.

Bonjour à tous et bienvenue pour ce petit rendez-vous de partage du mercredi!

Cette semaine de nombreux auditeurs ont appelé lors de l’émission Les Toqués de lundi sur le thème de la quiche. Deux recettes ont retenu mon attention et je commence par celle de Jean-Jacques, la quiche au haddock.

Cette recette m’a parlée car Jean-Jacques propose de remplacer, dans la quiche traditionnelle, les lardons par des dés de haddock. Pour ma part, je fais déjà cela dans la salade de lentilles mais je n’aurais pas osé le faire dans une quiche. J’ai demandé à Jean-Jacques si il m’autorisait à rajouter justement quelques lentilles dans sa préparation. Vous allez me dire « quelle drôle d’idée! ». En fait, c’est en achetant mes lentilles vertes du Puy chez un producteur de la commune de Sansac en haute-Loire que j’ai découvert la recette de la quiche aux lentilles. Je me dis donc, pourquoi ne pas mélanger les deux recettes. Eh bien, le résultat est vraiment bon !

Je vous propose donc de découvrir la fiche recette à la fin de l’article et je vous souhaite bonne cuisine et bon appétit !

Quiche à la brandade et aux poivrons façon péquillos.

Pour ma prochaine émission de radio, je suis trop contente car le thème choisi est « les quiches ». C’est un thème qui parle à tous le monde car chaque famille a sa recette de quiche pareille à aucune autre !

Ma mémé, elle savait faire la quiche : pas moins de 6 oeufs, 6 tranches de jambon et un pot de crème pour une quiche ! Impossible d’imaginer manger une quiche aussi riche aujourd’hui. Bien souvent on préférera celles aux légumes.

Dans cet article, je vous propose donc de réaliser une quiche à la brandade et aux poivrons. Servie avec une petite salade c’est un régal !.

Vous trouverez la fiche recette à la fin de l’article. Je vous souhaite bonne cuisine et bon appétit !

Le gâteau moelleux au nougat de Maryvonne.

Eh oui, ce n’est pas une mais deux recettes que je vous donne dans cet article. En effet, lundi dernier au cours de l’émission Les Toqués sur France Bleu Gard Lozère, une auditrice nous a appelés pour nous proposer une recette de gâteau au nougat. Cela m’a donné l’idée d’un rendez-vous de partage hebdomadaire. Chaque semaine, je testerai et je publierai une recette proposée par les auditeurs de la radio le lundi. Les grand-mères échangeaient leurs recettes sur des bouts de papier, aussi, même si le support change, j’ai envie de faire la même chose !

Le petit problème, c’est qu’à la radio on n’a pas toujours le temps de donner tous les détails. Maryvonne, l’auditrice de lundi m’a donnée sa recette de façon assez sommaire : » Vous prenez de la farine, du beurre fondu, du sucre, des oeufs de la levure, du nougat et du lait… » N’ayant pas les proportions j’ai commencé par essayer une recette en utilisant une de mes recettes de gâteaux. Le résultat était très bon mais je ne pense pas que c’était celui de Maryvonne, ce gâteau ayant la texture d’un cannelé.

Je mes suis donc remise aux fourneaux et j’ai essayé une deuxième recette tout aussi bonne mais avec une texture se rapprochant davantage du muffin.

Pour finir, pour accompagner ces petits gâteaux, j’ai fait une compotée de pommes à la cardamome et au citron. le mariage est très réussi !

J’espère que Maryvonne sera contente du résultat et je lui dit merci pour sa participation.

Vous trouverez les deux recettes à la fin de l’artcile. Je vous souhaite une bonne cuisine et un bon appétit !