Gâteaux moelleux à la châtaigne.

J’aime profiter pleinement de chaque saison et quel plaisir de réinventer tous les ans une nouvelle façon d’utiliser les produits ! Un des produits phares de l’automne c’est la châtaigne et je vous propose d’utiliser à la fois la farine de châtaignes et la confiture pour réaliser ce gâteau moelleux.

La farine de châtaignes que j’ai utilisée, je l’ai achétée dans une clède des Cévennes. Peut-être faut-il une petite explication de vocabulaire ! Pour ceux qui ne connaissent pas, une clède est une petite construction en pierre, intégrée ou non à l’habitation principale, qui servait à faire sécher les châtaignes pour l’hiver. Il y a un rez-de chaussée où l’on faisait un feu et un étage ouvert où on entreposait les châtaignes pour les faire sécher. Après cette opération, les châtaignes étaient débarassées de leur peau et broyées en farine ou conservées sèches pour faire la soupe.

Tout ce savoir-faire artisanal existe encore et si un jour vous voyagez dans les Cévennes, programmez une visite de clède, surtout si vous avez des enfants, c’est super intéressant.

Vous trouverez la fiche recette à la fin de l’article. Je vous souhaite bonne cuisine et bon appétit !

Des sucreries d’Halloween faites maison : la pâte de coing et les bugnes de Mamie Christianne.

Quand l’idée m’est venue de tenir un blog de cuisine, ma motivation première était de partager les souvenirs culinaires qui me venaient de mes mémés. Mais d’autres personnes ont influencé la cuisine que je fais aujourd’hui, en particulier ma mère. Celle-ci nous a toujours fait, à mes trois soeurs et moi, des gâteaux faits maison d’une grande simplicité mais toujours délicieux. J’ai le souvenir, de cakes, de « gateaux à rien », de crêpes, mais ce que j’aimais par dessus tout, c’était ses bugnes. Elle en a toujours faites à l’occasion du Carnaval, et depuis l’apparition de la fête d’Halloween, au lieu d’aller acheter des bonbons pleins de sucre, elle prépare pour les enfants du village, ces mêmes bugnes, avec lesquelles elle remporte toujours un grand succés. De plus, pour mettre un peu de couleur orange dans ces friandises, elle prépare des pâtes de coings qu’elle découpe avec des emporte-pièce aux motifs d’halloween et j’adore cette idée.

J’ai donc décidé pour la fête d’Halloween à venir, de préparer moi aussi des sucreries maisons à distribuer et de partager avec vous ces deux recettes. Elles n’ont rien de compliqué mais exigent un peu de travail et d’anticipation car la découpe prend un peu de temps et, en ce qui concerne la pâte de coing, il faut la préparer à l’avance afin de la faire sécher au frais.

Vous trouverez donc les fiches recettes à la fin de l’article. Je vous souhaite bonne cuisine et bon appétit !

L’huile d’olive dans la pâtisserie : recette du gâteau aux pommes d’Annie.

J’ai aujourd’hui un gâteau délicieux à partager avec vous. Je crois que c’est la meilleure recette partagée par un auditeur de France Bleu Gard Lozère depuis le début de l’année.

En effet, lundi dernier, nous avons abordé le thème de l’huile d’olive dans la pâtisserie, et Annie nous a appelés pour nous proposer un gâteau aux pommes avec de l’huile d’olive. Je l’ai donc préparé aujourd’hui, et c’est une tuerie. En plus il est super simple à faire !

La particularité de ce gâteau, en plus de l’huile utilisée, c’est un nappage beurre-sucre-oeufs que l’on rajoute sur le gâteau en cours de cuisson et qui rajoute du moelleux.

Comme d’habitude vous trouverez la recette à la fin de l’article. Je vous souhaite bonne cuisine et bon appétit !

La recette du fondant chocolat chataîgnes de Jacques.

Mercredi, c’est le jour des enfants mais c’est également le jour de parution de la recette des auditeurs de France Bleu Gard Lozère. Cette semaine tout va bien, car la recette est sucrée et sera parfaite pour un goûter gourmand !

Lundi dernier, l’émission Les Toqués avait pour thème le chocolat et un auditeur, Jacques, nous a appelées pour nous donner une recette succulente, celle du fondant chocolat, crème de marron. Un grand merci à lui pour ses conseils concernant la cuisson. Suivez-les à la lettre et vous obtiendrez une texture fondante à souhait !

Je pense quand même que la prochaine fois que je ferai ce gâteau, j’apporterai une petite modification, non pas parce que, tel quel, le gâteau n’est pas assez bon, non, non, il est délicieux, et si vous aimez le chococlat, ne changez rien. Mais personnellemnt, j’ai une petite préférence pour la crème de marron, aussi, j’essaierai de faire congeler des boules de crème de marron que j’insererai dans l’appareil que je verserai dans de petits moules type muffins, avant de les faire cuire. Dès que j’aurai testé cela, je ferai un article pour vous présenter le résultat en photos.

Vous trouvrerez la fiche recette à la fin de l’article. Je vous souhaite bonne cuisine et bon appétit !

Gâteaux moelleux au potimarron coeur fondant chataîgne.

Lors de ma dernière émission de radio, le thème était le potimarron. Quelle bonne idée cette chronique ! Elle m’a faite retourner dans les saveurs sucrées de mon enfance. Ceux qui me suivent depuis le début connaissent mon affection pour les moments passés en compagnie de mes mémés et savent que le jardin était une institution dans la famille. Pour moi, petite, le jardin d’automne était mon préféré car j’aimais voir toutes ces courges l’envahir et le colorer. Par contre, il fallait beaucoup d’imagination à mes mémés pour passer tous ces légumes dans la cuisine sans que l’on ai l’impression de toujours manger la même chose. Je mes souviens en particulier d’un gâteau de mémé Cocotte à base de citrouille que je trouvais trop bon. Pour ma recette de moelleux, j’ai donc gardé le mémé appareil avec les mêmes proportions. J’ai juste remplacé la citrouille par le potimarron et ajouté une touche de gourmandise avec la confiture de châtaignes.

Il y a une autre raison pour laquelle j’aime beaucoup le potimarron : ce légume n’est exigeant en rien, ni quand on le cultive, ni quand on le cuisine. Attention toutefois à ne pas vous lancer dans la découpe d’un potimarron sans l’avoir ébouillanté. En effet, c’est une des courges les plus difficiles à découper, alors pourquoi risquer un accident alors que vous pouvez faire autrement ! Vous verrez que passé 2 ou 3 minutes dans l’eau frémissante, il se découpera très facilement.

Revenons à ma recette. Au visuel, sa couleur orange sera parfaite si, comme moi, vous commencez à réfléchir aux gâteaux que vous distribuerez pour Halloween. En plus d’être beau ce gâteau est idéal pour faire manger des légumes aux enfants sans même qu’ils ne s’en rendent compte !

Comme d’habitude, vous trouverez la fiche recette à la fin de l’article. Je vous souhaite bonne cuisine et bon appétit !

Le gâteau moelleux au nougat de Maryvonne.

Eh oui, ce n’est pas une mais deux recettes que je vous donne dans cet article. En effet, lundi dernier au cours de l’émission Les Toqués sur France Bleu Gard Lozère, une auditrice nous a appelés pour nous proposer une recette de gâteau au nougat. Cela m’a donné l’idée d’un rendez-vous de partage hebdomadaire. Chaque semaine, je testerai et je publierai une recette proposée par les auditeurs de la radio le lundi. Les grand-mères échangeaient leurs recettes sur des bouts de papier, aussi, même si le support change, j’ai envie de faire la même chose !

Le petit problème, c’est qu’à la radio on n’a pas toujours le temps de donner tous les détails. Maryvonne, l’auditrice de lundi m’a donnée sa recette de façon assez sommaire : » Vous prenez de la farine, du beurre fondu, du sucre, des oeufs de la levure, du nougat et du lait… » N’ayant pas les proportions j’ai commencé par essayer une recette en utilisant une de mes recettes de gâteaux. Le résultat était très bon mais je ne pense pas que c’était celui de Maryvonne, ce gâteau ayant la texture d’un cannelé.

Je mes suis donc remise aux fourneaux et j’ai essayé une deuxième recette tout aussi bonne mais avec une texture se rapprochant davantage du muffin.

Pour finir, pour accompagner ces petits gâteaux, j’ai fait une compotée de pommes à la cardamome et au citron. le mariage est très réussi !

J’espère que Maryvonne sera contente du résultat et je lui dit merci pour sa participation.

Vous trouverez les deux recettes à la fin de l’artcile. Je vous souhaite une bonne cuisine et un bon appétit !

Recette du gâteau fourré à la figue « comme un gâteau basque ».

Je vous présente aujourd’hui un gâteau dont je suis très fière. J’adore la figue et j’en fais tous les ans des confitures de figues entières. J’ai eu envie d’essayer de faire un gâteau basque en utilisant cette confiture. Je me mets au travail et m’aperçois que je n’ai pas suffisament de farine pour le réaliser ! J’ai donc fouillé les placards et trouvé de la semoule extra fine et des noisettes entières. J’ai donc utilisé ces deux ingrédients pour compléter la quantité de farine nécessaire et le résultat est excellent!

Dans ma recette, je ne donne pas la quantité exacte de confiture à insérer dans le gâteau, pour moi c’est selon les goûts de chacun par rappport au sucre. Personnellement je mets une quantité assez généreuse car j’adore la confiture !!

Vous trouverez la recette à la fin de l’article. Bonne cuisine et bon appétit !

La recette de la fougasse sucrée en images.

Je ne rate jamais une occasion d’enrichir mon livre de recettes ! Dès que je rencontre du monde, je parle cuisine et je prends des notes. C’est ainsi qu’il y a deux semaines j’ai eu la chance de découvrir une recette de fougasse sucrée incroyable. Une collègue de travail nous avait fait ce gâteau et a eu la gentillesse de partager sa recette. Merci Frédérique! Moi qui pensais que faire une fougasse sucrée était compliqué, quelle surprise ! C’est un gâteau très simple à réaliser et vraiment délicieux, léger, moelleux. Il peut être mangé au petit déjeuner, au goûter, autour d’un café ou même en dessert accompagné d’une salade de fruits frais.
Je vous propose donc de lire la suite avec la recette en images ainsi que la fiche recette et vous souhaite un bon appétit!