Mousse au chocolat blanc sur lit de lemon curd infusé au thym

Je vous propose de découvrir cette recette de dessert dont je suis très fière. L’idée de cette mousse au chocolat blanc m’est venue en dégustant des méringues au citron de chez « les biscuits de Mumu ». Je ne sais pas si vous connaissez ces artisans. Ils fabriquent toutes sortes de biscuits de façon artisanale en baissant au maximum le taux de sucre. J’ai eu l’occasion de goûter plusieurs de leurs gâteaux, ils sont vraiment très bons. Revenons à la meringue au citron. Quand j’ai découvert ce biscuit, j’étais en train de réfléchir à des desserts au chocolat pour l’émission de radio de demain. J’avais dans l’idée de faire une mousse au chocolat blanc, mais ce chocolat étant un peu ecoeurant, je me suis dit qu’en ajoutant l’élément citron, je pourrais « twister » un peu l’ensemble. J’ai donc décidé d’associer à ma mousse un lit de lemon curd pour l’acidité et une couche de meringues au citron pour le croquant. Je peux vous dire que ça fonctionne super bien!

Un petit mot sur la mousse au chocolat blanc avant de vous présenter quelques photos. Cette mousse est très difficile à réaliser car le chocolat blanc ne se comporte pas du tout comme le noir quand on le cuisine. En même temps, n’ayez pas peur de vous lancer, au pire, si elle ne prend pas parfaitement, vous obtiendrez quand même une crème onctueuse et délicieuse.

Vous trouverez la fiche recette à la fin de l’article. Je vous souhaite bonne cuisine et bon appétit !

Petites verrines de crème à la figue.

Quand j’étais gamine, je ne comprenais pas qu’on puisse aimer ce fruit. Je me souviens que mon père adorait ça et je me disais que la figue était un fruit de grands ! Je n’avais pas totalement tort car aujourd’hui je l’aime et j’aime surtout la cuisiner. Quand arrive la saison, je fais des confitures, des tartes …

Parmi toutes les possibilités qu’offre la figue, une de mes préférées est de la préparer en crème. Cela donne un dessert très léger que je vous invite à réaliser pour des convives adultes car il est très peu sucré et a très peu de chance de séduire les enfants !

Vous trouverez la recette à la fin de l’article. Je vous souhaite bonne cuisine et bon appétit !

Recette du gâteau fourré à la figue « comme un gâteau basque ».

Je vous présente aujourd’hui un gâteau dont je suis très fière. J’adore la figue et j’en fais tous les ans des confitures de figues entières. J’ai eu envie d’essayer de faire un gâteau basque en utilisant cette confiture. Je me mets au travail et m’aperçois que je n’ai pas suffisament de farine pour le réaliser ! J’ai donc fouillé les placards et trouvé de la semoule extra fine et des noisettes entières. J’ai donc utilisé ces deux ingrédients pour compléter la quantité de farine nécessaire et le résultat est excellent!

Dans ma recette, je ne donne pas la quantité exacte de confiture à insérer dans le gâteau, pour moi c’est selon les goûts de chacun par rappport au sucre. Personnellement je mets une quantité assez généreuse car j’adore la confiture !!

Vous trouverez la recette à la fin de l’article. Bonne cuisine et bon appétit !

Le gâteau champêtre de mémé Cocotte

Je vous propose aujourd’hui ma dernière trouvaille pour laquelle j’ai fait quelques essais afin de vous livrer la meilleure des recettes de gâteau aux pommes.

Cette trouvaille c’est un petit bout de papier rédigé par mémé Cocotte et intitulé « gâteau champêtre ». Je n’ai rien changé des proportions notées, je les ai juste traduites en grammes. Par contre, au premier essai, j’ai suivi les étapes telles qu’elles étaient notées, c’est-à-dire dans l’ordre suivant: beurre et sucre puis faine puis œufs puis beurre ramolli et le résultat manquait de moelleux. Après plusieurs essais, je vous propose la recette que vous trouverez à la fin de l’article. Elle est parfaitement moelleuse!

Mon fraisier de Pâques.

Le fraisier, le gâteau préféré des enfants après le gâteau au chocolat!

Vous avez compris que j’adore les fraises et je n’envisage pas un repas de Pâques sans un beau fraisier. Pour réaliser ce gâteau, j’ai commencé la veille au matin. Cela demande un peu d’organisation mais le résultat est tellement bon !

Dans cette recette, je réalise les mêmes crèmes que pour une charlotte aux fraises en partant d’une base de crème anglaise dans laquelle j’incorpore une crème chantilly et de la gélatine alimentaire. Le résultat est léger et frais.

Les premières fraises de l’année!

Pour moi et mes sœurs, les premières fraises de l’année étaient un moment magique! Nous ne mangions que des fruits et légumes de saison et quand arrivait le printemps, c’était un bonheur de manger autre chose que des pommes. Les fraises, c’étaient nos bonbons et nous mangions souvent nos premières de l’année chez mémé Cocotte. Il était évidemment hors de question pour elle de les transformer en tarte ou gâteau, non les premières fraises se dégustaient simplement avec un peu de sucre. Même la chantilly était interdite.
La seule fioriture que mémé acceptait était de faire quelques tuiles aux amandes! Nous avions également un rituel, valable pour tous les légumes et fruits de printemps et d’été. Il consistait à faire un vœu à chaque première dégustation de l’année, sans doute une façon de respecter la nature. Ce rituel, je le perpétue avec mes enfants et ils l’adorent!