Les biscuits Palmito faits maison de Claire.

Depuis le mois de septembre que je fais des émissions de cuisine avec Claire sur France Bleu Gard Lozère, je n’ai encore jamais mis en ligne une de ses recettes. Aussi, aujourd’hui, je répare cet oubli en postant sa recette de biscuits Palmito. J’ai goûte les siens et j’avais hâte d’essayer de les reproduire. La recette est simple, accessible à tous le monde et délicieuse ! Pour la réaliser, ni elle, ni moi ne nous sommes lancées dans la réalisation de notre propre pâte feuilletée, mais si cela vous tente, n’hésitez pas.

Encore merci à Claire pour sa recette dont vous trouverez la fiche à la fin de cet article. Je vous souhaite bonne cuisine et bon appétit !

La recette du pudding de Jacqueline (avec mon petit grain de sel !)

Je continue mes articles sur les biscuits d’antan. En effet, à l’occasion de l’émission des Toqués de lundi dernier, une auditrice, prénommée Jacqueline nous a appelées pour nous partager sa recette du pudding. Je l’ai trouvée trop rigolote parce-qu’elle nous a données sa recette comme ma mère l’aurait fait « vous prenez du lait, vous battez des œufs, vous mettez du sucre … » tous cela sans aucune proportion évidemment !

Mais cette recette me tient à cœur, car elle me rappelle à moi aussi un gâteau de l’enfance. Ma mère est capable de faire un pudding délicieux même si pour cela il ne lui reste qu’un œuf et un peu de lait.

Au fait, savez-vous d’où le pudding tient ses origines ? Il semblerait que le pudding désigne au départ une préparation salée. Quand au pudding sucré on en trouve différentes recettes aux Etats-Unis, Au Canada, en Grande Bretagne. Même en France les recettes foisonnent selon les régions. Dans le nord par exemple, on l’appelle « Pain d’chien ».

Pour la recette que je vous propose, j’ai mélangé la recette de Jacqueline à celle de ma maman. J’espère qu’elle ne m’en voudra pas ! Ainsi, j’ai conservé la façon de préparer le pudding de ma maman, c’est-à-dire avec les mains et j’ai rajouté les ingrédients de Jacqueline comme les écorces d’orange et la liqueur. Pour les proportions j’ai fait des tests puisque ni Jacqueline ni ma mère ne connaissent les proportions exactes de leur recette !

Comme d’habitude, vous trouverez la fiche recette à la fin de l’article. je vous souhaite bonne cuisine et bon appétit !

Des idées de recettes avec des biscuits d’antan

Demain, à la radio, on parle des biscuits d’antan et de tous les souvenirs que ceux-ci peuvent faire remonter en les croquant !

Quel bonheur de retomber en enfance ! Chez moi, les biscuits étaient rarement confectionnés par mes grands-mères, à part les bugnes ou autres oreillettes. Mes mémés faisaient plus volontiers de gros gâteaux ou tartes pour toute la famille ! Aussi, mes souvenirs de biscuits sont donc davantage liés aux biscuits du commerce. Et mes préférés parmi tous étaient les boudoirs et les biscuits Chamonix.

Les boudoirs nous étaient servis la plupart du temps pour accompagner flans ou autres crèmes au chocolat. Quand aux biscuits Chamonix, moi qui appartenait à une famille nombreuse, j’étais trop contente quand ma mère en achetait car j’étais la seule à aimer cela et je pouvais manger tous le paquet !

Pour mes recettes, je commence par les boudoirs. Ces petits gâteaux sont très simples à réaliser et tellement meilleurs fait maison que je vous propose de les essayer rapidement. Pour aller au-delà du simple biscuit, j’ai intégré cette recette dans une plus complète, celle du tiramisu au limoncello. Je n’aime pas particulièrement le tiramisu classique, mais au citron, je trouve ce dessert très frais et délicat.

Pour les biscuits Chamonix, ne sachant par où commencer, je m’en suis acheter un paquet qui m’a replongé immédiatement en enfance. J’ai ensuite chercher des recettes et je suis tombée sur le blog de la très célèbre Mercotte qui a fait un article sur le Chamonix aux oranges amères version Christophe Michalak. Ça tombe très bien car j’ai fait de la marmelade d’oranges amères ces dernières vacances et c’était donc l’occasion de l’intégrer dans un gâteau. Je ne sais pas si vous appréciez cette marmelade mais de mon côté, je ne l’aime que si elle vient accompagner quelque chose de très sucré pour en compenser l’amertume. J’ai donc réaliser la recette trouvée sur ce blog en retirant le Cointreau des ingrédients car je comptais bien la faire tester à mes enfants. Pour la présentation, j’ai trouvé celle de Mercotte si belle, que j’assume de m’en être totalement inspirée !

Vous trouverez comme d’habitude les fiches recette à la fin de l’article. Je vous souhaite bonne cuisine et bon appétit !

Mon petit secret pour réaliser une sauce relish délicieuse !

Mon relish présenté comme au Royaume-Uni, sur un simple toast chaud et beurré.

Lundi dernier, dans l’émission Les Toqués, sur France bleu Gard Lozère, à laquelle je participe régulièrement, le thème du jour était la choucroute de la mer. Pour une fois, le thème m’a bien embarrassée… Je sais que nombre d’entre vous suivent cette émission et savent donc que j’y participe avec Claire de la poissonnerie Carmen des Halles de Nîmes. Elle en connaît plus qu’un rayon en poisson, alors j’ai décidé de laisser faire la spécialiste ! De mon côté, je me suis demandée ce que je pouvais apporter à ce genre de thème et j’ai pensé à la sauce relish.

Pour ceux qui ne connaissent pas cette sauce, il s’agit d’une préparation cuite ou marinée, faite à partir de légumes et utilisée en tant que condiment. Je ne devrais même pas l’appeler sauce mais simplement relish car ce qui différencie les deux est que dans un relish, contrairement à une sauce, on peut distinguer les morceaux de légumes. En Amérique du Nord, elle est utilisée comme condiment pour accompagner hot dogs et autres hamburgers. C’est pour cela que je la connais car il y a quelques années, mes enfants m’ont demandée de leur préparer de vrais hot dogs américains, d’où le lien avec la choucroute. En effet, dans certains états des USA le hot dog se sert accompagné de choucroute et de sauce relish. L’accord entre les trois est vraiment très bon et je me suis dit, pourquoi ne pas essayer avec une choucroute de la mer ?

En ce qui concerne la recette, vous pouvez en trouver de nombreuses sur Internet. La première fois que j’en ai fait, je suis donc partie d’une recette trouvée au hasard et pour laquelle il fallait utiliser du vinaigre blanc. Ce jour-là je n’en avais pas, mais il me restait un peu de vinaigre de miel et du vinaigre de framboises. J’ai donc tenter avec ces produits et le résultat est encore meilleur car il accentue le côte sucré salé!

Si vous souhaitez goûter cette sauce, prévoyez de la réaliser deux jours avant. En effet, la préparation en elle-même est très rapide et très simple, mais elle nécessite un temps de repos de deux fois une nuit. Une nuit avant de faire cuire la sauce et une nuit avant de la déguster.

Comme d’habitude, vous trouverez la fiche recette à la fin de l’article. Je vous souhaite bonne cuisine et bon appétit !

Chausson aux épinards, anchois et olives

Cette semaine, un petit article rapide pour vous présenter une de mes recettes aux épinards préférée. C’est un chausson farci d’épinards fondues sur des anchois. J’accompagne ce plat d’une petite salade et c’est délicieux !

Cette recette permet de manger les épinards d’une façon différente. Surtout ne les salez pas car les anchois sont suffisamment salés pour assaisonner le tout.

Comme d’habitude, vous trouverez la recette à la fin de l’article. Je vous souhaite bonne cuisine et bon appétit !

Du batch cooking pour le petit déjeuner : scones et cake

Si vous en avez assez de faire déjeuner vos enfants avec des céréales pleines de sucre et de la brioche industrielle, cet article est pour vous ! Je vous propose en une heure de travail le week-end de préparer de bons petits déjeuners pour toute la semaine.

Pour cela, je vous présente deux recettes très simples à réaliser de deux types de gâteaux qui supportent très bien la congélation et qui, une fois réchauffés au four ou au micro-ondes régaleront vos enfants tous les matins de la semaine.

La première recette est celle du cake frou frou de la célèbre marque de boîtes hermétiques Tupperware. Cette recette que j’ai retrouvée dans les petits papiers de mémé Cocotte, je ne l’avais jamais faites moi-même, et quand je l’ai dégustée elle m’a directement ramenée en enfance. C’est un cake moelleux à souhait sur lequel on peut rajouter un peu de confiture maison pour les plus gourmands. Une fois refroidi, vous pouvez le mettre au congélateur filmé dans un papier sulfurisé recouvert d’un papier aluminium. Il suffira juste de penser à le décongeler la veille du matin où vous voulez le proposer. De mon côté, je le tranche en deux pour pouvoir le servir deux matins.

La deuxième recette est celle des scones anglais. C’est une sorte de petite brioche qui se fait avec de la levure chimique. Il n’y a donc aucun temps de pousse à prévoir. La seule difficulté de cette recette est le temps de pétrissage. Si il est trop court, les scones s’étaleront au lieu de lever et si il est trop long il ne feront pas de petite collerette. Une fois refroidis, vous pouvez mettre ces scones dans un sachet congélation et vous servir tout au long de la semaine en les faisant un peu réchauffer au four micro-ondes.Il ne reste plus qu’à les tartiner d’un peu de beurre et de confiture pour un petit déjeuner maison délicieux.

Comme d’habitude, vous trouverez ces deux recettes à la fin de l’article. Je vous souhaite bonne cuisine et bon appétit !

Quiche aux blettes et à la brandade

Je suis une passionnée de cuisine et j’ai la chance de partager cela avec mon mari. Combien de repas nous passons à discuter de recettes et de bons produits ! Nous partageons aussi très souvent de bons moments à faire le marché ou à aller chez les producteurs locaux.

Le week-end dernier, nous sommes allés, comme souvent, acheter nos fruits et légumes en direct producteur et avons trouvé, entre autres légumes, un beau bouquet de blettes. L’après-midi même, nous les avons préparées à la vapeur et conservées au frais.

Le lendemain, je pensais faire des blettes à la béchamel, mais en discutant, mon mari m’a suggérée de les préparer avec de la brandade. Pourquoi pas, mais alors en quiche. Non seulement j’adore les quiches aux légumes mais ce sera aussi l’occasion de faire aimer un légume de plus aux enfants.

Le résultat est vraiment très bon ! Je n’aurais pas du tout pensé à cette association et c’est franchement réussi. Alors n’hésitez pas, c’est la pleine saison des blettes et on en trouve de très bonnes et très tendres !

Vous trouverez comme d’habitude la fiche recette à la fin de l’article. Je vous souhaite bonne cuisine et bon appétit !

Menu retour de marché

Lundi 3 février, l’émission à laquelle je participe à la radio France Bleu Gard Lozère aura pour thème « le retour de marché ». Je me suis aussitôt mis dans la peau de nos grands-mères, pour lesquelles le marché était un rendez-vous incontournable, et je me suis mise au défi de préparer un menu de saison, pour quatre personnes, à 20 euros maximum.

Commençons par le marché, je suis allée au Halles de l’Abbaye d’Alès. Ces halles sont aujourd’hui très vivantes et offrent la possibilité d’acheter pleins de bons produits et, au détour des allées, de déguster des huîtres, crustacés et autres gourmandises en buvant un petit verre de vin blanc et en blaguant avec les amis !

J’ai rempli mon panier de bons produits de saison, et qui dit saison dit bon marché ! Je vous fais la liste :

  • choux de Bruxelles
  • un beau radis noir
  • 2 bars de ligne
  • quelques crevettes de méditerranée
  • 2 belles oranges non traitées.

Avec tous ces bons produits, j’ai réalisé un délicieux repas qui m’a coûté moins de 20 euros, défi relevé !!

En apéritif, des œuf de bar (eh oui, un des bars acheté était plein !) sur de petits blinis maison, des crevettes de méditerranée flambées au Cognac en entrée, un filet de bar sur une purée de radis noirs et des choux de Bruxelles glacés en plat principal, et, pour finir, des mousses à l’orange accompagnées d’écorces d’orange confites.

Pour les plats salés, je vais vous expliquer comment les réaliser, mais ils ne demandent pas trop de savoir-faire. Pour le dessert, je vous mets à la fin de l’article, la fiche recette.

ŒUFS DE BAR A LA POÊLE

Pour cette recette, vous aurez besoin:

  • de beurre
  • de vin blanc
  • de citron
  • de blinis

Faites revenir les œufs de bar, dans leur poche, dans un peu de beurre. Quand la poche est bien dorée, sortez les œufs et disposez-les sur les blinis. Déglacez la poêle avec du vin blanc et du citron, salez et poivrez, ajoutez un peu de crème épaisse et déposez sur les œufs. Dégustez aussitôt.

CREVETTES FRAÎCHES FLAMBÉES AU COGNAC.

Pour cette recette, vous aurez besoin :

  • de crevettes
  • de beurre ou d’huile d’olive selon votre goût
  • de sel et poivre
  • de cognac

Faites chauffer le beurre ou l’huile dans une poêle, mettez les crevettes et faites revenir en remuant. Versez un-demi verre de cognac et quand il est chaud, flambez avec une allumette. Attention à enlever la poêle de sous la hôte avant de flamber. Salez, poivrez et servez aussitôt avec un bon pain noir, du citron et du beurre.

FILET DE BAR SUR PURÉE DE RADIS NOIR ET CHOUX DE BRUXELLES GLACES

Pour cette recette, vous aurez besoin de :

  • 2 bars de ligne
  • 70 gr de beurre
  • un beau radis noir
  • 1 pomme de terre
  • un peu de lait
  • sel, poivre, muscade
  • citron

Commencez par faire cuire votre radis et votre pomme de terre coupés en gros cubes dans de l’eau salée. Quand vos légumes sont cuits, égouttez-les, écrasez-les au presse-purée. Rajoutez 30 gr de beurre et un peu de lait. Poivrez et assaisonnez avec un peu de noix de muscade. Réservez.

Dans une poêle à bord haut, disposez vos choux de Bruxelles (coupés en deux si ils sont gros comme ceux que j’ai achetés). Couvrez-les d’eau à mi hauteur et parsemez de 20 à 30 gr de beurre. Recouvrez vos choux d’un papier sulfurisé et faites cuire à feu doux. Quand l’eau est quasiment évaporée, retirez le papier et remuez jusqu’à ce qu’ils soient dorés. Salez et poivrez.

Faites cuire vos filets de bars côté peau dans du beurre en les arrosant avec le beurre de cuisson. Quand la chair a complètement blanchie, ils sont cuits. Salez poivrez et arrosez d’un filet de citron.

Dans une assiette plate, disposez une couche de purée, les choux de Bruxelles et disposez par dessus la purée votre filet de bar.

MOUSSES A L’ORANGE

Pour la mousse à l’orange, vous trouverez la recette à la fin de l’article. Les écorces d’orange confites, sont très simples à réaliser mais demande un peu de temps :

Commencez par éplucher votre orange et détaillez la peau en fines lanières. Mettez-les dans une casserole, couvrez d’eau et portez à ébullition 3 fois en les égouttant et en changeant l’eau à chaque fois avant de remettre sur le feu. Remettez les écorces dans une casserole avec 100 gr de sucre pour une orange et couvrez d’eau. Portez à ébullition, sur feu doux, 3 fois en laissant refroidir à chaque fois avant de remettre sur le feu. Couvrez votre casserole et laissez reposer une nuit. Le lendemain, remettez sur feu doux jusqu’à ce que le sirop soit épais et retirez les écorces. Laissez sécher et passez-les dans du sucre ou du chocolat fondu.

Je vous souhaite bonne cuisine et bon appétit !

Recettes du ragoût hongrois et du goulash de Rita

De retour de Hongrie, où j’ai fait un déplacement professionnel, je suis très heureuse de partager avec vous une leçon de cuisine très sympa que j’ai prise avec mon amie Rita.

Celle-ci est hongroise et, mon déplacement incluant le week-end, elle m’a invitée à partager son dimanche en famille. A cette occasion, elle m’a montrée comment réaliser un ragoût à la hongroise, en m’expliquant que cette recette avait la même base que le goulash.

C’était vraiment trop chouette et j’ai fait une vidéo que vous pourrez visionner sur mon instagram (la_cuisine_de_mes_memes) en story à la une. On s’est donc mises en cuisine et j’ai réalisé la recette avec elle. Son fils de onze ans nous a également aidées, il faut dire que les enfants hongrois sont beaucoup plus autonomes que les notres, par exemple Mattew est capable de faire la soupe pendant que sa maman est encore au travail !

Je vous explique donc la différence entre le ragoût et le goulash. Pour un ragoût, vous n’aurez besoin que de viandes, d’oignons et de paprika, alors que pour le goulash, vous rajouterez les légumes suivants : carotte, céleri, navet et chou-rave.

Concernant l’accompagnement, les hongrois mangent ce ragoût avec du pain blanc ou des pommes de terre cuites à l’eau additionnée de cumin. Je n’avais jamais pensé à faire cela et je dois dire que ça donne un super goût à la pomme de terre.

J’ai réalisé cette recette le lendemain de mon retour. N’ayant pas de poulet, j’ai utilisé du porc. Je dois dire que j’avais un peu peur que mes enfants n’apprécient pas le goût fort prononcé du paprika, mais ils se sont régalés, me réclamant de rajouter plusieurs fois de la sauce sur leurs pommes de terre.

Vous trouverez les deux fiches recettes (ragoût et goulash) à la fin de l’article. Je vous souhaite bonne cuisine et bon appétit !

https://www.instagram.com/?hl=fr

Les délicieuses crêpes de mémé Cocotte

Je suis certaine que si je fais un sondage auprès de vous tous en vous demandant quel est le goûter préféré de votre enfance, au moins la moitié me répondront les crêpes ! En ce début d’année, j’ai eu envie de retourner dans les fiches recettes de mes mémés, et je suis tombée sur un petit papier de mémé Cocotte, joliment titré « Tout ce que vous devez savoir sur la pâte à crêpes ».

La première moitié de la recette donne les ingrédients et les étapes classiques de la pâte à crêpes et la deuxième moitié, intitulée « remarques » donne plusieurs variantes. J’en ai donc choisi une qui consiste à incorporer du lait tiédi à la pâte et à séparer les blancs des jaunes d’oeufs afin d’incorporer les blancs montés après avoir fait reposer la pâte au moins deux heures. Toutefois, il y a deux autres variantes que vous pouvez choisir de tester :

  • Remplacer le lait par de la bière
  • Remplacer le lait ou le beurre fondu par une cuillère à soupe de crème fraîche épaisse

Le résultat est super bon ! Quand j’ai versé ma pâte dans la poêle bien chaude, celle-ci a immédiatement formé des petits trous qui m’ont trop rappelée les crêpes de mon enfance.

Je vous invite à tester cette pâte pour régaler vos enfants ou petits enfants et à na pas hésiter à m’envoyer un commentaire pour me dire ce que vous en avez pensé.

Comme d’habitude, vous trouverez la fiche recette à la fin de l’article. Je vous souhaite bonne cuisine et bon appétit !